Koné Alpha Toute : " Aujourd'hui, je suis à libre de tout contrat, et je veux un nouveau challenge, franchir un autre cap dans l'envie de réussir. J' espère avoir une bonne proposition "

img

En vacance à Abidjan, l'attaquant ivoirien Koné Alpha Tote, évoluant la saison passée dans le championnat libyen a accordé un entretien à Talentcache.ci. Entretien :

Tu es en vacances à Abidjan. Comment ça se passe pour toi ?

Mes vacances se passent bien. Je passe beaucoup de temps avec ma petite famille.

Comment t'es arrivé en Libye ?

Je suis arrivé en Libye par le biais d'un manager tunisien  Nizar Akimi qui m' a contacté depuis le Soudan après ma saison 2015-2016 avec le club Al- Mourada où j'ai été le meilleur buteur  avec 14 buts. Il a séduit par mes prestations m. C'est grâce à lui que j'ai rejoint  le club libyen Aberlashar.

Tu t'es adapté facilement, malgré les troubles ?

Au début, ça pas  été facile mais j'avais avec le soutien de les dirigeants et coéquipiers et surtout de  ma famille je me suis adapté.

En toute franchise, tu penses quoi du championnat Libyen ?

Le niveau du championnat libyen  est élevé. Je dirai aussi que c'est pas  facile mais avec ma détermination de jouer au football je me suis donné corps et âme.

Et niveau salaire, c'est comment ?

Cela dépend des équipes. Sinon les salaires varient.  Ça va de 1.000 à 15.000 dollars.

Qu'est-ce que tu penses de l'ambiance dans les stades ?

Les stades sont quasiment vide. Pas d'ambiance dans les stades à cause de la crise  et surtout à cause de l'insécurité.

Parlons vie locale. Comment est la ville de Tripoli ?

C'est belle ville mais un défigurée à cause de la guerre. Tripoli est très calme à cause de l'insécurité dans le pays. Après l'entraînement et les matchs, je suis toujours à la maison.

La première fois que t'es arrivé là-bas, qu'est-ce qui t'a sauté aux yeux ?

Pour la première fois que je suis arrivé à Tripoli, c'est surtout l'accueil. Les dirigeants du club et  les tifosis m'ont réservés un accueil chaleureux à l'aéroport. Ils étaient venus nombreux. Vraiment, c'était chaleureux.

Sinon, quand t'as pas match ou entraînement, tu fais quoi ?

Je suis à la maison et  souvent mes coéquipiers viennent me rendre visite.  Je reste à la maison pour être en ligne  avec ma femme et ma famille via les réseaux sociaux ou le téléphone.

Niveau nourriture, tu as goûté les spécialités locales ?Niveau nourriture,  je n'ai pas encore goûté les spécialités locales parce que je passe mes temps à la maison. Ce qui me permet de me faire moi-même à manger.

Tu te vois rester plusieurs années en Libye en signant dans un au club puisque tu es libre de tout contrat avec ton club ?

Mon objectif, c'est d'aller dans un club plus huppé. Actuellement  je suis libre de tout contrat avec mon club et je ne compte pas rester en Libye.  Mon objectif, oui, c'est de progresser et de partir dans un autre pays. La Libye, c'est bien, mais j'aimerais évoluer autre part.

Dans le golfe ?

S'il y a une opportunité dans le golfe je suis ouvert. J'ai déjà joué en Tunisie et au Soudan. Je dirai que j'ai une expérience du football arabe. Je n'aurai pas du mal à jouer dans le golfe. Mais je n'ai pas de préférence, juste ouvert, peu importe la destination. Je veux un nouveau challenge,  franchir un autre cap dans l'envie de réussir. J'espère avoir une bonne proposition.



Interview réalisée par Florent SEKA


Lire aussi